Blagues de Joha

Avatar de l’utilisateur
Scorpiosse
Administrateur
Administrateur
Messages : 158
Inscription : 09 avr. 2016 00:56

Re: Blagues de Joha

Message : #230 Scorpiosse
29 juin 2016 16:09

http://s5s.archive-host.com/membres/images/3430738006bd38f9b8ddc7c89558e57fd5d43d2f/phpBB3/Assalamo3alaykome/assalamou3alaykome100.gif




Bonjour/Bonsoir les Tazin@utes.


Quelques une des nombreuses histoires de Nasreddine Hodja (Joha):

n-hodja-marmite.jpg

 Par une froide soirée d’hiver, Nasreddin Hodja était au café avec ses amis, buvant des thés bien chauds en échangeant des histoires et en fanfaronnant comme il aimait tant le faire …
« Je parie, s’exclama-t-il soudain, que je pourrais me tenir toute cette nuit, dehors, debout dans la neige, sans aucun feu. »
 « Personne ne peut faire ça, voyons ; il fait bien trop froid ! » dit un homme en regardant la neige tomber, à travers la fenêtre.
 « Je le peux, rétorqua-t-il, et je le ferai ! Et si je perds ce pari, je vous offrirai à tous un banquet demain, chez moi. »
Sur ce, chacun rentra chez soi ; tous regagnèrent leur lit, bien au chaud, tandis que Nasreddin s’installa au milieu de la place du village. Il se tint là, malgré le froid mordant, la neige qui tombait à gros flocons et surtout, l’envie de dormir. L’aube lui semblait très lointaine, il souffrait car il avait les doigts et les orteils gelés, mais il était fermement décidé à gagner son pari, alors, pour rester éveillé et se réchauffer un peu, il battait des mains & des pieds et gardait les yeux fixés sur la flamme d’une bougie qui brûlait dans une maison voisine (celle de son copain Mahmoud).
Ce faisant, comme il avait le temps de penser, il regrettait d’avoir fait ce pari, se reprochait ses folles vantardises et se promettait de modérer ses propos à l’avenir.
Enfin, le jour parut. Nasreddin Hodja, épuisé et frissonnant, se dirigea vers chez lui pour prendre un repos bien mérité. Mais ses amis vinrent le trouver, curieux de savoir s’il avait gagné ou perdu son pari.
 « Comment as-tu pu rester éveillé toute la nuit ? » lui demandèrent-ils.
 « J’ai fixé une bougie qui brûlait dans la maison de Mahmoud », répondit-il.
« Oh oh, dirent-ils. Une bougie produit une flamme, donc, de la chaleur. Et comme tu t’es réchauffé à cette chaleur, tu as perdu ton pari. »
Nasreddin essaya d’argumenter, en disant qu’une bougie placée à plusieurs mètres ne pouvait aucunement le réchauffer – mais les autres, qui espéraient un bon repas, soutinrent mordicus leur point de vue, et étant tout seul de son avis, Nasreddin fut forcé de leur offrir le banquet promis.
Donc, après l’appel à la prière du soir, ils vinrent tous frapper à sa porte de Nasreddin. « Asseyez-vous, lança Nasreddin en leur ouvrant la porte, le dîner n’est pas tout à fait prêt. » Et il disparut dans sa cuisine.
Ils s’assirent donc tous, humant l’air pour renifler les plats que Nasreddin leur servirait… mais aucune odeur ne s’échappait de la cuisine… Ils attendirent longtemps … mais rien ne venait.
Finalement, à bout de patience, ils offrirent à leur ami de l’aider à cuisiner pour presser un peu les choses.
Nasreddin acquiesça tout de suite.
En entrant dans la cuisine, ils virent une grande marmite suspendue à l’âtre, mais le seul feu de la pièce était une simple bougie, qui brûlait à plusieurs mètres de distance du chaudron.
 « Encore quelques minutes de patience, dit malicieusement Nasreddin, faisant semblant de touiller avec application dans la marmite. Ca ne devrait pas tarder à bouillir. Une bougie donne tellement de chaleur, vous le savez bien ! »
Voilà comment il rendit la monnaie de leur pièce à ses « amis » profiteurs & de mauvaise foi !

Image
Des gardes viennent arrêter Hodja. Le sultan veut le confronter avec les sages les plus éminents du pays, qui l'accusent d'hérésie. Pour sa défense, Hodja demande qu'on donne de quoi écrire aux savants. Il les invite à répondre par écrit à une seule question : « Qu'est-ce qu'un pain ? »

Et puis, il lit les réponses à l'assemblée :
- Pour le juriste, le pain est une nourriture.
- Pour le physicien, c'est de la farine et de l'eau.
- Pour le théologien, un don du Ciel.
- Pour le géographe, une pâte cuite.
- Pour le philosophe : cela dépend de ce qu'on entend par "pain".
- Pour le médecin, c'est une substance nutritive.
- Enfin, pour l'historien, personne ne sait ce que c'est.

Puis, il se tourne vers le sultan et dit :
- Seigneur, ils sont incapables de se mettre d'accord pour définir une chose qu'ils mangent tous les jours. Comment pourraient-ils décréter d'un commun accord que je suis un hérétique ?

Image
Nasreddin aimait paresser au lit et se lever tard. L’un de ses amis tente de le persuader :
– L’avenir est à ceux qui se lèvent tôt Nasreddin! Regarde: ce matin je me suis levé tôt et sur le chemin, j’ai trouvé une belle pièce d’or! Si je ne m’étais pas levé de si bonne heure, c’est quelqu’un d’autre qui aurait trouvé la pièce! 
– Je vois surtout qu’un imbécile s’est levé encore plus tôt que toi et a perdu sa pièce! Répond Nasreddin.

Image

Image


Image

Avatar de l’utilisateur
Nabil
Tazin@ute Apprenti
Tazin@ute Apprenti
Messages : 13
Inscription : 15 avr. 2016 02:42

Re: Blagues de Joha

Message : #226 Nabil
26 juin 2016 03:08

Salut les Tazin@autes

En plein nuit, on frappe violemment à la porte de Joha. Il se lève et va ouvrir. C'est sa voisine, effrayée :
Joha, viens vite, je t'en supplie ! Deux hommes sont entrés chez nous et ils sont en train de battre mon mari ...
Écoute, chère voisine, je crois que deux hommes suffisent largement à tabasser ton mari. Je ne suis pas sûr qu'ils aient besoin de mon aide.
,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,

On dit que Joha était plutôt laid. C'est pourquoi sa femme Khadija, à la veille d'accoucher de leur premier enfant, est prise de crainte qu'il puisse lui ressembler. La voyant soucieuse, Joha la questionne, et elle finit par avouer ce qui la tourmente :
Joha, mon mari, Dieu ne t'a pas fait bien beau et tu le reconnais toi-même. J'ai peur que, si c'est un garçon, il ne soit tout ton portrait.
Ô Khadija, si cet enfant me ressemble, ce sera qu'un petit malheur. Ce qui est un grand malheur, en revanche, c'est qu'il ait la tête de notre voisin.

À la prochaine.


« The day will come when our silence will be more powerful than the voices you are throttling today » (August Spies).

« Le temps viendra où notre silence sera plus puissant que les voix que vous étranglez aujourd’hui » (August Spies).
« سيأتي يوم يكون فيه صمتنا أقوى من الأصوات التي تخنقون حاليا »
(أغوست سبيس)


Let the Voice of the People Be Heard.

Avatar de l’utilisateur
Mahbool
Tazin@ute Apprenti
Tazin@ute Apprenti
Messages : 19
Inscription : 12 avr. 2016 22:40

Blagues de Joha

Message : #224 Mahbool
24 juin 2016 03:43

Salut tous les Tazin@utes.

nasr_eddin_hodja10.jpg

Quand il était enfant, Joha avait l'habitude de poser des questions au maître de l'école coranique du village, questions qui trouvaient rarement réponse.
Excédé par ce qu'il considérait comme du harcèlement, le Maître dit à Joha :
- Ne fais pas le malin. Tu te crois très intelligent ! Sache que les enfants intelligents peuvent devenir des imbéciles plus tard quand ils grandissent.
- Quel élève intelligent vous avez dû être, Maître, répondit Joha.

La famille de Joha :

À l'époque où Joha était enfant, un passant lui a un jour demandé :
« Comment t-appelles-tu ?
— Joha.
— Et ton grand frère, comment s'appelle-t-il ?
— Joha.
— Et ton père, il s'appelle comment ?
— Joha.
— Et ton oncle ?
— Joha.
— Mais, dans ta famille, vous vous appelez tous Joha ?
— Non : mon cousin Farid, il s'appelle Mohammed. »

Des questions à Joha :

Joha, comment construit-on un minaret ?
- Oh ! C'est simple, on prend un puits et on le met à l'envers.

Joha, un homme de cent ans peut-il avoir un enfant ?
- S'il a des voisins de 20-30 ans, il peut !

Joha, comment dit-on «potage froid» en arabe ?
- On ne le dit jamais, les Arabes mangent leur potage chaud!

Joha, vers quel côté je dois me tourner quand je me baigne dans la mer ?
- Vers le côté où sont entreposés vos vêtements.

Les gens demandèrent à Joha quel était le plus utile, la lune ou le soleil ?
- Bien sûr, c'est la lune, répondit Joha. Alors que le soleil éclaire la terre pendant le jour où il y a déjà de la lumière, la lune l'éclaire pendant la nuit.

Laissez les gens rire de vous, tant qu'il y en a dans le monde capables de rire!
Espérons ne jamais voir un monde habité par des gens incapables de rire!


À bientôt.


The people who are crazy enough to think they can change the world, are the ones who do.
(Steve Jobs, Apple’s Co-founder and Chairman.)

Think Crazy and Follow Your Dream !!!


Revenir vers « Humour de TAZA »